Le Pôle Laine

Il s’agit d’une démarche collective, qui vise à développer économiquement une filière historique, la filière laine, sur un territoire actuellement en péril,  à (re)créer du lien entre les acteurs et à reconnaître la valeur de leurs activités.

Ce projet s’appuie sur un véritable potentiel territorial pour la structuration d’une filière laine locale : un élevage ovin local actif, la présence sur le territoire du dernier laveur de laine en activité en France, l’entreprise Laurent laine et d’une structure d’insertion par l’activité économique, les Ateliers de la Bruyère qui produit du feutre et des articles en feutre.

Il s’appuie également sur le travail collectif et l’engagement d’acteurs locaux, publics et privés, directement impliqués dans les activités de la filière, ou y voyant, comme la Communauté de Commune du Pays de Saugues et la Commune de Saugues, un point d’ancrage pour la redynamisation économique du territoire, ou, comme les acteurs du tourisme, l’opportunité  de renforcer leurs activités par la mise en place d’une offre d’activités et de séjours autour du thème du mouton et de la laine, devenu porteur d’une identité territoriale.

Made in Gévaudan

Un monde rural chahuté par le redécoupage des administrations territoriales: besoin d’être fort localement par une mutualisation de nos richesses et de nos acteurs économiques pour ne pas être noyé dans un schéma en manque d’identité. Pour cela il faut être plus fort commercialement parlant.

Beaucoup peuvent être tenté de créer leur propre site marchand mais la mutualisation des moyens  permettront de gagner en efficacité. Une nouvelle structure est donc née: l’association Made in Gévaudan,  en charge de la gestion  de cette nouvelle marque créé par la collectivité. La singularité de cette démarche est de mettre sur un même site la vente d’un territoire via la fabrication ou transformation de produits alimentaires, artisanaux  et touristiques. L’association n’a pas vocation à faire des bénéfices mais bien de permettre à ses adhérents de réaliser des ventes supplémentaire tout en mettant en valeur leur travail.

 

Lire l'article publié dans La Montagne, le 20 juillet 2015